DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'armée turque évacue des civils et des journalistes à coups de gaz lacrymogènes


Syrie

L'armée turque évacue des civils et des journalistes à coups de gaz lacrymogènes

La scène a eu lieu ce matin à la frontière turco-syrienne sur fond de combats intenses entre les peshmergas et l’organisation Etat islamique pour le contrôle de la ville syrienne de Kobané. Alors que les combattants kurdes ont juré de se battre jusqu’au dernier pour empêcher la chute de la cité, les jihadistes auraient hissé leur drapeau ce matin sur un bâtiment dans la partie Est de Kobané selon l’agence Reuters.

Des dizaines de personnes, essentiellement des kurdes ont été repoussées à près de 700 mètres de la ligne qui sépare Turquie et Syrie selon des reporters de l’AFP sur place.

La même situation s‘était déjà produite hier alors que plusieurs obus de mortier d’origine inconnue sont tombés ces derniers jours à l’intérieur du territoire turc.

L’offensive des jihadistes dans la région a déjà fait des centaines de morts dans les deux camps depuis le 16 septembre et poussé à la fuite quelque 300.000 habitants, dont 180.000 ont trouvé refuge en Turquie selon l’Agence France Presse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après les élections, difficile de former un gouvernement en Bulgarie