DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Catalogne mêle folklore et politique


Espagne

La Catalogne mêle folklore et politique

La 25e édition du concours bi-annuel de tours humaines s’est transformée hier, dimanche 5 octobre, en véritable rendez-vous des indépendantistes à Tarragone. Sur fond de débat concernant un éventuel référendum pour l’indépendance de la région autonome espagnole, le président régional, Artur Mas, a accusé Madrid de prendre la Constitution comme excuse pour ne pas autoriser une consultation populaire.

“Le problème n’est pas de savoir si l’on peut voter ou non en Catalogne, c’est un problème de volonté politique. Le Premier ministre a clairement dit ‘nous ne voulons pas’, et cela a été souligné à de nombreuses reprises. Le problème est donc qu’ils ne veulent pas”, insiste le président de la région autonome de Catalogne.

Artur Mas a reçu le soutien de 97% des municipalités catalanes. “Samedi, nous avons vu que les municipalités avaient la volonté de continuer, tout comme la société civile. Nous n’arrêtons pas de le démontrer” souligne Carme Forcadell, présidente de l’Assemblée nationale catalane (ANC), un​ collectif, fort de plusieurs dizaines de milliers de membres, qui milite en faveur d’une Catalogne indépendante.

La Cour Constitutionnelle espagnole a suspendu la semaine dernière la tenue d’un référendum pour l’indépendance. À l’origine, une plainte de Madrid qui doit être examinée dans les 5 mois.

“Le bras de fer entre les gouvernements espagnol et catalan se prolonge. Pour l’instant, le président de la région autonome maintient l’unité politique et sociale dans le bloc qui soutient le référendum. Mais pour combien de temps encore ? “, s’interroge notre envoyé spécial, Paco Fuentes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Famille : forte mobilisation de La Manif pour tous