DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le musée des bactéries

Vous lisez:

Le musée des bactéries

Taille du texte Aa Aa

Pour voir des micro-organismes on peut aussi aller visiter un musée qui leur est entièrement consacré. A Amsterdam, Micropia, c’est le nom du musée, permet de voir ce que l‘œil nu ne voit pas.

Et c’est peut-être mieux ainsi. Veut-on vraiment savoir ce qui se cache sur un simple téléphone portable ? Les zones bleues révèlent la présence de bactéries…

Et les vraiment très curieux vont pouvoir aller plus loin en entrant dans un scanner qui leur permettra de constater la présence de très nombreux hôtes jusque-là inconnus. Ils sauront ainsi précisément le volume et le type de micro-organismes qui envahissent un corps que l’on n’imaginait pas si peuplé.

Sur ces images accélérées on peut voir la moisissure pousser dans toutes les directions à la recherche du plus court chemin vers sa nourriture.

Haig Balian, créateur de Micropia : « Ce musée scrute un monde invisible. Les deux tiers des êtres vivants sur cette planète sont invisibles. Si vous voulez rendre ce monde visible vous devez comprendre qu’un être humain porte sur lui près de deux kilos de micro-organismes et de bactéries. La moitié de l’oxygène que nous utilisons dans ce monde est fait de bactéries et quand nous savons que nous avons 10 fois plus de micro-organismes dans notre corps que de cellules humaines alors nous comprenons que nous faisons partie de ce monde invisible. »

On peut aussi découvrir des êtres beaucoup plus imposants que des bactéries à l’instar de fourmis que l’on peut voir évoluer…

Et quand à voir l’action des micro-organismes il suffisait d’oublier un kiwi de le filmer et de passer tout cela en accéléré.