DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crainte et appels au calme à Madrid après le 1er cas de contamination d'Ebola hors d'Afrique


Espagne

Crainte et appels au calme à Madrid après le 1er cas de contamination d'Ebola hors d'Afrique

L’ambiance est tendue aux abords de l’hôpital Carlos III de la capitale espagnole. Un deuxième cas possible de contamination est en cours de vérification. Une autre infirmière qui avait soigné les deux patients décédés du virus. Les autorités sanitaires espagnoles se veulent rassurantes, mais les scientifiques s’interrogent.

“J’ai été choqué, et j’ai de la sympathie pour cette infirmière, mais j’ai été choqué de voir qu’elle a été infectée à l’hôpital. Je pense que nous avons tous besoins d’accroître nos efforts. C’est une guerre, un combat. Les Américains ont envoyé 3 000 soldats, ils devraient peut être en envoyer 30 000. Les Britanniques en ont mis quelques centaines, nous devrons peut-être en mobiliser 10 000. Nous devons tous, moi y compris prendre tout cela avec encore plus de sérieux”, estime le Professeur et virologue John Sydney.

La presse espagnole se pose aussi des questions et dans la rue, pas de panique, mais une réelle inquiétude chez les Madrilènes : “en la transférant à ‘hôpital Alcorcon, ils n’ont pas suivi les procédures d’isolement. Là-bas dans la salle d’attente, ils y avaient également des gens de sa famille mélangés à d’autres personnes, donc oui il y a de la peur”, explique cette madrilène.

“J’espère que cela restera un cas isolé, qu’ils contrôlent tout ça, qu’ils contrôlent tout ça efficacement et que nous n’aurons pas d’autres cas”, affirme cet homme.

Les personnels de santé exigent la transparence et ils appellent aussi à renforcer les moyens. Ils étaient nombreux ce matin, sous couvert d’anonymat “à dénoncer l’impréparation de l’Espagne pour accueillir les malades souffrant du virus”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un jeune de Chicago poursuivi pour soutien au groupe EI