DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une infirmière espagnole, premier cas connu de contamination d'Ebola hors d'Afrique

Vous lisez:

Une infirmière espagnole, premier cas connu de contamination d'Ebola hors d'Afrique

Taille du texte Aa Aa

Elle avait traité dans un hôpital de Madrid deux missionnaires infectés par la fièvre hémorragique et décédés depuis, avant de contracter elle-même le virus selon le gouvernement espagnol. Mariée et sans enfants, cette femme de 40 ans a été transférée hier soir dans une unité spécialisée après deux tests positifs au virus Ebola.

L’aide-soignante s‘était sentie mal le 30 septembre, mais n’avait consulté le médecin que dimanche, au retour de ses congés. Les autorités sanitaires espagnoles sont en train d‘établir, “une liste exhaustive des personnes avec lesquelles la patiente a été en contact au cours des six derniers jours”. Des vérifications sur le respect des protocoles sont également en cours. Bruxelles a demandé des “éclaircissements”.

Trois autres personnes ont été hospitalisées en Espagne, dont le mari de l’aide soignante, une autre infirmière qui travaillait dans le même hôpital. Ils n’ont pas de symptômes, mais sont en observation, selon le journal El Pais. Le troisième patient, un voyageur rentré du Nigeria, aurait de la fièvre.

En Afrique de l’Ouest qui réclame davantage de moyens contre Ebola, le bilan s’alourdit de plus en plus rapidement en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée. Au total, près de 3 500 personnes ont déjà succombé au virus depuis le printemps dernier selon le dernier bilan de l’OMS.