DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Du corail artificiel pour protéger les récifs de l'acidité des océans

Vous lisez:

Du corail artificiel pour protéger les récifs de l'acidité des océans

Taille du texte Aa Aa

Les récifs coralliens ne sont pas seulement magnifiques, ils sont également vitaux pour les écosystèmes marins et les communautés côtières qu’ils protègent des vagues et des tempêtes. Mais ces organismes fragiles sont aujourd’hui menacés par l’acidification grandissante des océans, causée par les émissions de CO2.

Ce danger, qui pèse sur les récifs, a incité Nell Benett, une diplômée du Royal College of Art de Londres, à concevoir un produit qui serait capable de réduire l’acidité de l’eau autour du corail. “Les océans deviennent de plus en plus en acides, explique-t-elle. Chaque squelette de corail qui est exposé est dissout par l’acidité croissante. C’est un peu comme pour les dents, si on boit quelque chose de sucré ou d’acide, cela va à attaquer les parties exposées des dents. Et c’est ce qui se passe avec les coraux. Du coup, ils deviennent très vulnérables, ils s’effritent, puis ils meurent.’‘

Voici la solution innovante proposée par Nell Bennett : un corail artificiel, fabriqué à partir de matériaux alcalins riches en minéraux, comprenant du carbonate de calcium et du carbonate de sodium. Placé sur un récif corallien, le corail artificiel va se dissoudre lentement, permettant ainsi de réduire le niveau d’acidité de l’eau. Nell Bennett estime qu’il faudrait tester le produit pendant au moins un an en mer pour évaluer son efficacité.

‘‘C’est tout simplement une matière qui se dissout dans l’eau, dit-elle. Il n’y a pas de grandes technologies ou quoi que ce soit à apprendre aux communautés locales qui souhaiteraient l’utiliser.’‘

Selon les chercheurs, l’acidité des océans aurait augmenté de 26 % par rapport à la période pré-industrielle. Si les émissions de CO2 ne baissent pas, beaucoup craignent que les récifs coralliens soient amenés, à terme, à disparaître.