DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : l'état de santé de l'aide-soignante espagnole se dégrade


Espagne

Ebola : l'état de santé de l'aide-soignante espagnole se dégrade

Une nouvelle personne a été placée ce jeudi en observation à l’hôpital Carlos III de Madrid. Au total, sept personnes sont donc en isolement à titre préventif. L’une d’elle présente de la fièvre. Les autres patients n’ont pas de symptômes. Toutes ont été en contact étroit avec l’aide-soignante Teresa Romero, seul cas avéré d’Ebola et première patiente à avoir contracté le virus en Europe. Son état de santé s’est dégradé. Elle a dû être intubée. Et la polémique enfle sur les circonstances de sa contamination.

Selon Javier Rodriguez, responsable du département de la Santé au conseil de Madrid : “tout le monde sait que la patiente a toujours nié toute anomalie. Mais aujourd’hui elle a admis une erreur quand elle a enlevé sa combinaison. Il y a eu un contact entre son gant et son corps”.

Les autorités mettent donc en avant une “négligence personnelle”. Les syndicats d’infirmières s’insurgent et dénoncent un problème de protocole. “Peut-être que Teresa s’est touché le visage avec un gant. Il ne s’agit pas de savoir si elle a menti ou non, et informé ou non son docteur”, explique Isabel Lozano, porte-parole du syndicat d’infirmière SAF, “ce qui est sûr c’est que le protocole n’a pas fonctionné comme il aurait dû”.

Le gouvernement et notamment la ministre de la santé Ana Mato sont en première ligne. Un médecin espagnol, qui fait partie des personnes placées en quarantaine, a mis en cause les autorités sanitaires dans une lettre ouverte publiée ce jeudi dans la presse.

Tout ce qu'il faut savoir sur le virus Ebola

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Turquie refuse l'envoi de soldats à Kobané