DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Iran : la jeunesse dorée de Téhéran privée de son compte Instagram


monde

Iran : la jeunesse dorée de Téhéran privée de son compte Instagram

Le compte Instagram Rich Kids of Tehran (Gosses de riches de Téhéran) aurait subi les foudres du gouvernement iranien. Il serait désormais inaccessible depuis le pays, selon le site Mashable.

Ouvert le 13 septembre dernier, le compte a rencontré rapidement un franc succès. Il cumule aujourd’hui plus de 90 000 abonnés.

Inspirée du célèbre compte Rich Kids of Instagram (Gosses de riches d’Instagran), la page rassemble les photos de la jeunesse dorée du pays.

Le compte publie de nombreuses photographies montrant des jeunes femmes sans hijab ou en tenue de soirée buvant des cocktails. On y voit également des voitures, des maisons et des montres tout aussi luxueuses, affichant à l’international une image inédite de la jeunesse iranienne.

Or ces photos sont en opposition avec la loi islamique, selon laquelle il est par exemple interdit de dévoiler son corps ou de boire de l’alcool. Ce qui a sans doute provoqué le courroux des autorités de la République islamique qui ont censuré la page.

Dans un entretien avec Business Insider, un des administrateurs de la page a déclaré que l’objectif du compte est de “montrer une image positive de l’Iran”.

En désaccord avec ce dernier, le site weblognews.ir, estime que les images y figurant sont “vulgaires” et doivent donc être censurées.

Quelques jours après la fermeture de la page, un compte Instagram intitulé Poor Kids of Tehran (Gosses de pauvres de Téhéran) a été créé. Il montre le quotidien beaucoup moins glamour d’une jeunesse téhéranaise défavorisée, parfois avec humour.

Si la page est inaccessible, le réseau social Instagram reste l’un des seuls encore disponible en Iran, Facebook, Twitter et Youtube ayant été bloqués depuis longtemps.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hervé Gourdel : une vidéo du campement des bourreaux diffusée en Algérie