DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : La Banque Mondiale lance un cri d'alarme


Etats-Unis

Ebola : La Banque Mondiale lance un cri d'alarme

Ebola décime des populations d’Afrique de l’Ouest et risque de ruiner la région. Lors d’une table ronde ce vendredi à Washington Jim Yong Kim, le président de la Banque Mondiale, a estimé à plus de 32 milliards de dollars le coût possible de l‘épidémie.

“Selon la dernière évaluation de la Banque Mondiale sur l’impact économique d’Ebola, si l‘épidémie n’est pas rapidement enraillée et si elle s‘étend à d’autres pays, l’impact financier régional sur deux ans pourrait atteindre 32 milliards 600 millions de dollars en 2015. Ce serait catastrophique pour les peuple de l’Afrique de l’Ouest.”

Le seuil des 3000 victimes a été atteint et les dirigeants ouest africains multiplient les appels à l’aide. Face à l‘épidémie la responsable du FMI Christine Lagarde estime que la communauté internationale doit accroître son aide, quitte à augmenter les déficits s’il le faut.

“Nous sommes prêts à faire plus. C’est très rare pour le FMI de dire cela mais je vais le dire : Il est bon d’augmenter les déficits quand il s’agit de soigner des gens, de prendre des précautions pour tenter de contenir cette maladie.”

La Guinée a enregistré une nouvelle flambée de cas et au Sierra Léone, ici à l’image, l‘épidémie est hors contrôle.

Pour le président sierra-léonais “l’aide internationale a été, pour le moment, plus lente que la transmission de la maladie.

A lire aussi

Tout ce qu'il faut savoir sur le virus Ebola

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Yemen ensanglanté par deux attentats