DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bagdad n'est plus à l'abri d'une attaque de l'Etat islamique


Irak

Bagdad n'est plus à l'abri d'une attaque de l'Etat islamique

La capitale irakienne, placée sous haute surveillance militaire et policière depuis le début de l’offensive djihadiste il y a trois mois, n’est plus imprenable. Le front de guerre contre l’organisation Etat Islamique de l’ouest de l’Irak inquiète de plus en plus. Si l’attention internationale est toute portée sur le front syrien de Kobané, les forces gouvernementales ont de plus en plus de mal à repousser les djihadistes dans la province irakienne d’Anbar. “C’est fragile là-bas”, a déclaré sous couvert d’anonymat un haut-responsable irakien.

Une prise de contrôle de cette province par les combattants de Daesh signifierait une voie ouverte vers Bagdad. Et l’armée irakienne, pourtant appuyée par de nombreux raids aériens de la coalition internationale, y a enregistré plusieurs échecs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bosnie : élections générales sur fond de réveil du nationalisme