DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bosnie : élections générales sur fond de réveil du nationalisme


Bosnie-Herzégovine

Bosnie : élections générales sur fond de réveil du nationalisme

Plus de 3 millions de Bosniens sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire les trois membres de la présidence collégiale (un serbe, un croate et un musulman), et les députés.

La campagne a été marquée par un retour de la rhétorique nationaliste. Dans l’entité serbe de Bosnie, c’est toujours le cas lors des élections. Pas d’exception cette année. Le président sortant de la Republika Srpeska a dit vouloir transformer l’entité serbe en “Etat” à part entière. Le principal parti d’opposition serbe est dans la même veine avec, à chaque meeting, des hommages appuyés à Radovan Karadzic, l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie, actuellement jugé par le Tribunal pénal international. La fille de Karadzic brigue d’ailleurs un siège de député.

En réaction à cette poussée nationaliste dans l’entité serbe, les nationalistes musulmans ont haussé le ton pour dire que leur objectif serait de renforcer davantage l’“Etat central”.

“Moi, je ne vais pas aller voter, dit un habitant de Banja Luka. Ceux qui y vont croient que les choses vont changer après le scrutin. Moi, je n’y crois pas. Et on est de plus en plus nombreux à le penser”.

“Moi, j’irai voter, dit un autre habitant de Banja Luka, même si je doute que ça change grand chose. On sait bien que tous les partis font des promesses intenables, mais bon, je remplis mon devoir de citoyen”.

Depuis des années, les querelles inter-ethniques bloquent en partie le fonctionnement des institutions centrales et retardent d’autant toute perspectives de rapprochement avec l’Union européenne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : Kobané menacée, l'inaction turque de plus en plus critiquée