DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toujours pas d'intervention turque pour venir en aide aux Kurdes de Kobané

Vous lisez:

Toujours pas d'intervention turque pour venir en aide aux Kurdes de Kobané

Taille du texte Aa Aa

Les combattants du groupe Etat islamique ont renforcé ce samedi leur emprise sur la ville syrienne kurde de Kobané. Ces images ont été distribuées par les djihadistes eux-mêmes et montrent les combattants à l’action dans la ville. Les armes sont lourdes et puissantes, et face à elles, les Kurdes, les Peshmerga, affirment ne pouvoir répondre qu’avec de simples mitraillettes Kalachnikov.

Juste de l’autre côté de la frontière, de nombreux Kurdes vivant en Turquie veulent toujours venir rejoindre leurs frères et défendre la ville de Kobané. Mais les autorités turques ne les laissent pas passer, et cela a provoqué de nouvelles manifestations ce samedi.

“Si la Turquie reste silencieuse, ça va être bien pire, on le sait, déclare ce militant kurde. Dans tous les recoins autour de la Turquie, il va y avoir la guerre, des gens vont mourir, des commerces vont être détruits, des voitures vont être brûlées, des gens vont mourir. On voit déjà les réactions des gens : la police, les militaires vont être attaqués, car un massacre menace”.

Et c’est alors une image forte et bien représentative de la situation à cette frontière turco-syrienne qui s’est offerte aux observateurs ce samedi soir : les chars turcs en position, derrière la frontière, surplombant Kobané, mais n’intervenant pas…