DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le FMI et la Banque mondiale inquiets par les conséquences d'Ebola sur la reprise économique.


monde

Le FMI et la Banque mondiale inquiets par les conséquences d'Ebola sur la reprise économique.

La fièvre hémorragique a les même effets qu’un “embargo économique” sur les pays touchés et plusieurs secteurs comme la construction ou le transport aérien risquent pourrait être étranglés.

Pour la directrice du FMI, il faut empêcher tout embargo.

“Laisser moi préfacer tout ce que je vais dire par ce badge que porte au revers de ma veste et qui dit qu’il faut isoler Ebola mais pas les pays” a déclaré Catherine Lagarde lors des réunions d’automne FMI et Banque Mondiale à Washington. “Si il faut plus d’argent, nous serons là, nous serons aux côté des pays touchés.”

Le FMI a déjà débloqué 130 millions de dollars d’aide d’urgences mais selon le commissaire européen au développement Andris Piebalgs il s’agit maintenant d’orchestrer les efforts.

“Le défi est avant tout de coordonner touts les efforts, nous ne manquons pas d’argent, il s’agit de coordination sur le terrain”

Pour notre correspondant à Washington Stefan Grobe, dans la lutte contre Ebola tout est maintenant question de temps.

“La lutte contre Ebola est maintenant une course contre la montre. Comme le dit un expert, le virus fonctionne à son rythme alors que le monde fonctionne au rythme de la bureaucratie. Le risque est que même si nous augmentions l’aide nous restions toujours en retard.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Manifestations en Europe contre l'accord de libre échange avec les Etats Unis