DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle tension à Hong Kong


Chine

Nouvelle tension à Hong Kong

Alors que la police a commencé ce matin à dégager des barricades, il y a eu un face-à-face entre les manifestants pro-démocratie et des hommes masqués que certains témoins sur place accusent d‘être des chauffeurs de taxis et d’autres de faire partie des triades, les organisations mafieuses chinoises.

«Nous voulions mettre la barricade ici mais la police est arrivée et ils ont commencé la lutte alors on y est tous allés”, explique ce militant pro-démocratie.

La police est intervenue à la demande du chef de l’exécutif local Leung Chun-ying qui a réaffirmé hier qu’il ne démissionnerait pas. Craignant une contagion revendicative sur son territoire, le puissant Parti communiste chinois entend garder la haute main sur le processus électoral à Hong Kong.

A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a rappelé la nécessité de respecter la loi : “pour eux qui ont enfreint la loi, les institutions judiciaires chinoises prendront certainement les mesures juridiques nécessaires pour préserver notre stabilité nationale et l’intérêt public.”

Depuis plus de deux semaines, les militants pro-démocratie, en majorité des étudiants, bravent la tutelle chinoise de l’ancienne colonie britannique rétrocédée à Pékin en 1997 et ils exigent de pouvoir librement élire le prochain chef de l’exécutif hongkongais en 2017.

Prochain article

monde

L'esplanade des Mosquées, théâtre de nouvelles tensions