DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ankara dément tout accord pour l'utilisation de ses bases contre l'EI


monde

Ankara dément tout accord pour l'utilisation de ses bases contre l'EI

La coalition menée par les Etats-Unis poursuit ses raids contre les positions de l’organisation Etat islamique. La ville kurde de Kobané, dans le nord syrien est toujours un objectif stratégique. Pour l’heure, les frappes aériennes ne suffisent pas à repousser les jihadistes qui contrôleraient près de la moitié de la ville.

La Turquie, elle a démenti tout accord avec Washington concernant l’utilisation de ses bases aériennes, notamment celle d’Incirlik, situé à 300 km de Kobané et de Raqa, le quartier général des forces de l’EI.

“Il n’y a rien de neuf concernant Incirlik”, a confirmé le porte-parole du gouvernement turc Bülent Arinç. “Nous discutons aussi du projet de soutien et d’entrainement de l’opposition syrienne modéré” a t-il précisé.

Pour l’instant, l’armée américaine n’a accès à la base d’Incirlik que pour des missions logisitiques ou humanitaires. Les avions employés pour les frappes décollent de bases plus éloignées aux Emirats arabes unis, au Koweït et au Qatar.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : le président change de ministre de la défense