DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le ferry 100% électrique et le système de production d'énergie à aimants


hi-tech

Le ferry 100% électrique et le système de production d'énergie à aimants

En partenariat avec

Ce ferry ressemble à n’importe quel autre ferry, sauf qu’il navigue déjà dans les eaux du futur plus vert.
Le Movitz opère depuis un mois dans la baie de Stockholm en Suède. Contrairement aux autres ferries qui naviguent au diesel, ce bateau est alimenté par un moteur électrique. Il permet de faire la navette entre le centre-ville et la banlieue occidentale.

Grâce à une technologie de chargement rapide, il ne faut que 10 minutes au ferry pour que ses accumulateurs nickel hydrure-metallique de 180 kw/h lui permettent de naviguer pendant une heure à la vitesse de neuf noeuds.
Selon les inventeurs de cette nouvelle technologie, ce type de batteries à chargement rapide permettrait de réduire de 130 tonnes les émissions de CO2 et de 1,5 tonne les émissions d’Oxyde d’Azote (NOX), et de réduire les coûts de fonctionnement d’un tiers.

Hans Thornell, PDG de Green City Ferries :
“Avec le superchargement ce ferry peut fonctionner pendant une heure, et il ne lui faut que 10 minutes pour avoir des batteries pleines. Du coup avec le superchargement on peut utiliser le bateau bien plus longtemps, alors qu’auparavant il fallait laisser recharger toute la nuit”.

Il n’existe pour le moment qu’une seule station de chargement dans le centre de Stockholm, ce qui veut dire que le ferry doit en partie s’appuyer sur ses générateurs diesels électriques. Mais la compagnie Green City Ferries assure que de nouvelles stations sont prévues et que les ferries fonctionneront uniquement à l‘électricité d’ici un mois.

Hans Thornell, PDG de Green City Ferries :
“Le principal avantage est que c’est plus respectueux de l’environnement. Un ferry de cette taille qui navigue au diesel émet beaucoup de dioxyde de carbone, d’oxyde d’azote et d’autres particules qui sont dangereuses pour l’homme. Ici, nous avons le contrôle total sur le processus énergétique électrique, nous possédons également des parts dans une centrale à énergie éolienne, donc nous contrôlons toute la chaîne de propulsion”.

Selon le capitaine, le bateau fonctionne aussi bien qu’un ferry avec un moteur diesel. La plus grande différence, c’est qu’il fait beaucoup moins de bruit et qu’il y a aussi beaucoup moins de vibrations.

Cette cuve produit de l‘énergie alors que le système à l’intérieur tourne grâce à l’aide d’aimants. L’alternance rapide des polarités créée un champ électromagnétique qui a son tour produit donc de l‘énergie, Ashley de Garmo, qui a aidé à développer le système, explique le MagCook, pourrait nous libérer à l’avenir de certaines sources d‘énergies traditionnelles.

Ashley De Garmo, inventeur :
“Vous savez une fois qu’il est lancé, il est totalement indépendant. Vous n’avez pas à vous en occuper, vous n’avez pas à vous inquiéter pour la facture d‘électricité. Vous le lancez et il produit de l‘énergie.”

De Garmo et son équipe ont développé deux prototypes : le Magpot et un anneau à induction.
Selon lui la simplicité de la technologie et sa portabilité en font des outils précieux pour des personnes qui se retrouveraient sans source d‘énergie.

Ashley De Garmo, inventeur :
“Vous voulez que cette technologie soit portable et surtout qu’elle soit indépendante. Elle ne doit pas dépendre d’une source d‘électricité. Vous volez que ce soit solide et capable de fonctionner facilement. Et je pense qu’il y un créneau pour les situations de catastrophes, naturelles ou non.”

Pour les développeurs, le prochain challenge est de trouver un mécanisme qui permettraient aux aimants de continuer de tourner, et ainsi d’avoir une énergie continue aussi longtemps que nécessaire.

Selon Ashley de Garmo, il existe qu’il existe certaines solutions pratiques comme une énergie éolienne d’appoint ou un système de poids. L‘équipe estime que cette technologie pourrait avoir de nombreuses applications, comme permettre de chauffer une habitation ou de purifier de l’eau.

Et à l’heure ou la facture énergétique ne cesse de grimper, la possibilité de générer de la chaleur et de l‘électricité à partir d’aimants semble une alternative de plus attractive.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Des nouvelles des robots