DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Whiplash : de la passion à l'obsession, de Sundance aux Oscars...

Vous lisez:

Whiplash : de la passion à l'obsession, de Sundance aux Oscars...

Taille du texte Aa Aa

Dans Whiplash, Andrew Neyman est jeune batteur de jazz ambitieux qui rêve d’intégrer le conservatoire de Manhattan.
De peur de devenir comme son père, écrivain raté, Andrew travaille jour et nuit pour devenir le meilleur.

Pour rentrer dans la peau de son personnage, l’acteur Miles Teller dit n’avoir pas hésité à se couper du monde.

Miles Teller, acteur :
Pour ce film, je me suis totalement renfermé socialement. C’est la première fois que je fais un film dans lequel ne reflète pas ma personne, ou mes activités. Et puis cela aurait été bizarre de quitter ce personnage – être sur le tournage dans la peau d’Andrew pendant douze heures, puis s’arrêter le vendredi soir pour appeler les amis dire ‘yo on fait quoi!’ Mais ce n’est pas comme ça que je parle…

Terence Fletcher est un maître de musique particulier aux méthodes tyranniques voire abusives.
Quand Fletcher découvre le jeune musicien, il le prend sous son aile et change sa vie. Perfectionniste, le maître de musique demande ses élèves de tout donner pour leur art, poussant Andrew jusqu’aux recoins de la folie.

Le film de Damien Chazelle est l’adaptation d’un court-métrage qu’il avait déjà réalisé. Le jeune metteur en scène voulait retracer ce qu’il a lui-même enduré pour acquérir la maîtrise de son instrument.

Damien Chazelle, réalisateur :
“J’ai voulu dépeindre un monde hypercompétitif. Un monde ou personne n’est à sa place. Mais ce sont des gens qui ont fait un choix. C’est une école de musique, une vocation, et donc tous ces élèves aspirent de trouver une place au Lincoln Center ou d’intégrer un grand orchestre. Mais il n’y a pas assez de places. Donc tout le monde trahi tout le monde pour arriver à grimper au sommet, et il y a de l’hostilité dans cette culture de la compétition. Mais quand ils jouent tous ensemble, cela fait un tout. C’est pour moi très ironique”.

Le court-métrage de Damien Chazelle avait remporté le prix du Jury à Sundance. La version longue de Whiplash a reçu le Grand Prix et le prix du public du Festival de Deauville et est considéré comme un prétendant sérieux pour les Oscars.