DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : mobilisation mondiale


monde

Ebola : mobilisation mondiale

4.447 morts sur près de 9.000 cas recensés: c’est le dernier bilan mondial de l‘épidémie d’Ebola. Pays les plus touchés, la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée pourraient enregistrer 5.000 à 10.000 nouveaux cas par semaine d’ici décembre, contre 1.000 actuellement.

D’où le cri d’alarme lancé par l’ONU ce mardi lors d’une réunion spéciale du Conseil de sécurité : le monde est en train de perdre la course contre le virus Ebola. Il faut agir, et vite.

La mission des Nations unies chargée de coordonner la réponse d’urgence s’est ainsi fixé plusieurs objectifs d’ici décembre pour arrêter l’expansion de l‘épidémie. “ Les objectifs à atteindre tiennent en trois chiffres : 70-70-60. Sécuriser 70% des enterrements, assurer une prise en charge correcte de 70% des cas, et ce, sous 60 jours à compter du 1er octobre, comme décidé dans le cadre de la mission sanitaire d’urgence des Nations Unies,” a précisé le docteur Bruce Aylward, directeur général adjoint de l’Organisation mondiale de la santé.

Le reste du monde n’est pas épargné. Un deuxième cas a été signalé aux Etats-Unis. Il s’agit d’un soignant de l’hôpital de Dallas où a eu lieu la première contamination sur le sol américain, celle de cette infirmière. Tous deux s‘étaient occupé d’un Libérien mort d’Ebola. 77 autres salariés de l’hôpital ont été placés sous surveillance. Le personnel dénonce l’absence de protocole pour traiter les patients atteints d’Ebola.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mozambique : élections générales calmes