DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Match avorté entre Serbie et Albanie : haute tension entre Belgrade et Tirana


Serbie

Match avorté entre Serbie et Albanie : haute tension entre Belgrade et Tirana

La Serbie et l’Albanie sont à couteaux tirés au lendemain du match de football avorté entre les deux pays à Belgrade.
Des échauffourées ont éclaté à la fin de la première mi-temps de cette rencontre de qualification pour l’Euro-2016 quand un drone traînant un drapeau de la “Grande Albanie” a survolé le stade. Accusé par les Serbes d’avoir télécommandé le drone depuis sa loge, Olsi Rama, frère du premier ministre albanais, nie toute implication.

Les tensions entre Belgrade et Tirana sont endémiques, notamment sur la question de l’indépendance du Kosovo, ex-province serbe à majorité albanophone.

“ Ce sont probablement les conséquences de la guerre au Kosovo qui ont conduit à la situation d’aujourd’hui. Je crois que ce qu’ils nous ont fait au Kosovo en est la cause originelle. Cela ne peut que mal se terminer,” commentait Aleksandar Ciric, supporter serbe, à l’issue du match.

A Tirana, l’interruption de la rencontre a été célébrée comme une victoire, les Albanais accusant la partie serbe d’en être responsable. Même réaction à Püristina, au Kosovo. “Ils ont montré leur vrai visage, celui d’une nation criminelle. C‘était un match de foot et ils en ont fait un champ de bataille,” estimait mardi soir Kreshnik Hyseni, supporter kosovar de l‘équipe albanaise.

Le projet nationaliste de Grande Albanie vise à réunifier les régions albanophones des Balkans.
L’incident menace de compromettre la première visite en 68 ans d’un premier ministre albanais à Belgrade, prévue le 22 octobre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etat islamique : les attentats-suicide se rapprochent du centre de Bagdad