DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mozambique : élections générales calmes

Vous lisez:

Mozambique : élections générales calmes

Taille du texte Aa Aa

Onze millions d‘électeurs étaient appelés ce mercredi à se choisir un nouveau président et un nouveau parlement, et si la fin de la campagne électorale a connu quelques échauffourées dimanche dernier, aucun incident n‘était à déplorer lors des opérations de vote.

Depuis son indépendance du Portugal en 1975, le Mozambique est dirigé par le Frelimo, et la donne ne devrait pas changer puisque pour ces élections générales c’est le candidat de ce parti, Filipe Nyusi, qui est favori.

Ancien ministre de la Défense, il pourrait totaliser 60% des suffrages.

Les électeurs devraient donc choisir la continuité, dans ce pays en plein boum économique et gazier, et ne pas faire confiance donc à Alfonso Dhlakama, candidat de l’opposition. Un cinquième échec consécutif est donc à prévoir pour cet homme qui a pourtant séduit le jeune électorat avec un discours de défense des pauvres. Avec l’essor de l’industrie hydrocarbure, les écarts de richesse se sont considérablement accrus au Mozambique.