DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Troisième conciliabule entre Poutine et Porochenko


Italie

Troisième conciliabule entre Poutine et Porochenko

Nouvelle rencontre attendue ce vendredi à Milan entre Vladimir Poutine et Pétro Poroshenko, avec au menu des discussions, forcément, le conflit armé dans l’est de l’Ukraine. Depuis l‘élection du président ukrainien le 25 mai dernier, les deux hommes se sont entretenus deux fois. D’abord en Normandie, en marge des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement allié, puis à Minsk, en août, où ils se sont accordés sur un cessez-le-feu.

Pour déblayer le terrain, les chefs de la diplomatie russe et américaine, se sont, eux, rencontrés mardi à Paris. Sergueï Lavrov a insisté sur une relance du dialogue politique, tout en ajoutant : “John Kerry et moi ne représentons pas les belligérants et le règlement de la crise ukrainienne n’est possible que par des négociations directes entre les parties en conflit, comme le préconisent les accords de Minsk”.

Son homologue américain, a, de son côté, rappelé que seules les élections Législatives du 26 octobre étaient légitimes, tout comme l‘élection des représentants locaux dans le Donbass.

“(…) À notre avis, toute tentative d’organiser un référendum pour l’indépendance de Louhansk et de Donetsk en ce moment serait une violation des accords de Minsk et les résultats ne seraient reconnus ni par l’Ukraine ni par la Communauté internationale”, a dit John Kerry.

Le secrétaire d‘État américain a par ailleurs confirmé un début de repli des troupes russes d’Ukraine et de la zone frontalière. Le 12 octobre, Vladimir Poutine avait ordonné le retrait de plus de 17 000 soldats russes stationnés à Rostov, officiellement pour des exercices, le Kremlin ayant toujours nié toute implication militaire dans le conflit ukrainien.

Destinés à surveiller la mise en œuvre du cessez-le-feu théoriquement en vigueur, les deux premiers drones envoyés par l’OSCE sont arrivés ces derniers jours en Ukraine. Ils seront opérationnels à la fin du mois. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a été chargée par les belligérants de contrôler la trêve signée à Minsk le 5 septembre dernier.

De nombreuses violations du cessez-le-feu ont été constatées, notamment a Donetsk et a Marioupol.

Le conflit dans l’est de l’Ukraine a fait plus de 3 600 morts en six mois selon l’ONU.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Procès Xynthia : le parquet réclame une peine très sévère