DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

" Révolte du Milky " : quitter Israël pour Berlin pour fuir la vie chère


Israël

" Révolte du Milky " : quitter Israël pour Berlin pour fuir la vie chère

On l’a surnommée la “ révolte du Milky “ du nom d’un dessert lacté chocolat chantilly très prisé en Israël, mais vendu trois fois moins cher à Berlin. Tout a commencé sur Facebook quand un Israélien vivant à Berlin a appelé ses compatriotes, tickets de caisse à l’appui, à le rejoindre pour fuir la vie chère.

“ Quand j’ai vu ça, raconte Eran Levy, un Israélien de 46 ans établi à Berlin, j’ai cru que c‘était une plaisanterie. J’ai pensé que quelqu’un avait un intérêt, peut-être financier, à attirer les gens ici pour une raison ou une autre. Depuis, j’ai lu que cette page avait recueilli beaucoup de “Like” et une longue liste de candidats à l‘émigration. “

Le mouvement prend de l’ampleur en Israël, où depuis les grandes manifestations contre la vie chère il y a trois ans, rien n’a vraiment changé. Daniel Hershkovitz vit à Tel Aviv. Il est candidat au départ. “ A Berlin, vous pouvez faire des économies, ce qui est un peu difficile ici en Israël, pas qu’un peu en fait, c’est très difficile. Quand je tiens compte de tous les facteurs – coût de la vie, liberté d’expression, création artistique – je pense sérieusement à quitter Israël pour émigrer là-bas, “ explique-t-il.

Reste que cet appel à émigrer en Allemagne, 70 ans après l’Holocauste, choque en Israël. Les promoteurs du mouvement disent vouloir simplement faire réagir leur gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Serbes, partagés entre désir européen et nostalgie pro-russe