DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Washington : Branle-bas de combat contre Ebola


Etats-Unis

Washington : Branle-bas de combat contre Ebola

La seconde infirmière américaine contaminée aux États-Unis par le virus Ebola est à Atlanta. Elle y sera soignée dans le même centre où deux de ses concitoyens – infectés, eux, en Afrique – ont été guéris. Amber Vinson faisait partie de l‘équipe soignante du Libérien décédé au début du mois à Dallas. Mais elle a pris un vol commercial pour Cleveland, ce qui inquiète les passagers.

Barack Obama a annulé deux déplacements et convoqué une réunion d’urgence de son administration. “Nous allons nous assurer que cela ne se reproduise pas. Nous surveillons, de façon bien plus scrupuleuse, ce qui se passe à Dallas. Nous nous assurerons que les leçons apprises là-bas seront transmises à tous les hôpitaux et les cliniques à travers le pays”, a répété hier le président des États-Unis.

Pour éviter que l‘épidémie ne se propage, tous les hôpitaux américains où un cas sera signalé recevront dans les 24 heures le renfort d’une équipe du Centre de contrôle des maladies. Une épidémie qui a déjà fait près de 4 500 morts en Afrique de l’Ouest. Les ministres européens de la Santé doivent se réunir aujourd’hui à Bruxelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie : les intempéries font quatre morts en moins d'une semaine