DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'organisation Etat islamique envoie des renforts à Kobané, les combats ont vidé la ville

Vous lisez:

L'organisation Etat islamique envoie des renforts à Kobané, les combats ont vidé la ville

Taille du texte Aa Aa

Ces quatre derniers jours, la coalition internationale a mené 59 frappes aériennes sur la ville syrienne de Kobané. Des centaines de jihadistes auraient été tués. Mais ceci ne les a pas empêché de tirer une trentaine d’obus de mortier contre le poste-frontière turque rien que la nuit dernière.

L’organisation Etat islamique et les combattants kurdes syriens se battent pour le contrôle de Kobané depuis un mois. Et selon l’observatoire syrien des Droits de l’homme, l’EI a décidé d’envoyer des renforts en hommes, munitions et équipements.

La ville de 60 000 habitants s’est vidée. Il ne resterait plus que 700 personnes selon l’ONU. Les autres ont fui en Turquie et se retrouvent dans des camps de tentes :

“Notre situation n’est pas bonne du tout, nous avons été obligés de quitter nos maisons, nous sommes ici à cause des jihadistes de l’Etat islamique”.

La Turquie accueille déjà plus d’un million et demi de réfugiés syriens. Mais elle refuse d’ouvrir sa base d’Incirlik aux avions de la coalition internationale, encore moins d’engager ses troupes dans le combat.

Les Britanniques refusent aussi de déployer des troupes au sol, mais ils participent en entraînant les combattants kurdes, comme ici en Irak, à Erbil.

“Je pense que cet entraînement que nous donnons aux peshmergas les aidera à utiliser les systèmes d’armes donnés par d’autres nations et qu’il permettra d’inverser la tendance contre le groupe Etat islamique”, explique un officier britannique.

Un diplôme à la fin… Et ces peshmergas seraient prêts à aller combattre ces jihadistes qui violent, crucifient, décapitent et exécutent pour garder le contrôle de leur califat en Irak et en Syrie.