DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Népal : encore 40 disparus, les recherches se poursuivent, l'espoir s'amenuise


Népal

Népal : encore 40 disparus, les recherches se poursuivent, l'espoir s'amenuise

Les hélicoptères de l’armée népalaise continuent leur inlassable survol du massif de l’Annapurna, mais l’espoir de retrouver des survivants diminue de jour en jour. Le blizzard, inhabituel à cette saison, a tué 43 personnes cette semaine et une quarantaine serait toujours portée disparue : des randonneurs et leurs guides, des alpinistes, des éleveurs…
Ce week-end, seuls des corps repérés par les hélicoptères ont été récupérés par les militaires.

“Le terrain est correct, mais la météo et l‘épaisseur de la neige entravent nos mouvements, nous ralentissent” explique le colonel Niranjan Kumar Shrestha en charge des recherches. “Le temps s’est amélioré hier, mais si la neige s’est arrêtée de tomber, il y a toujours un vent très fort. C’est la particularité de ce blizzard. Lorsque ce vent souffle très fort, il est très difficile de survoler la zone par hélicoptère.”

Piégé par ce phénomène de blizzard, un randonneur britannique a tourné cette vidéo au col de Thorong La. Il fait partie des 500 personnes qui ont pu être secourues sur la route du trek des Annapurnas. Tout comme cet Israélien, Roey Patael, de retour la nuit dernière à Tel Aviv, qui raconte :
“J’ai passé deux nuits dehors. Une nuit, j‘étais complètement enterré sous la neige et j’y suis resté 15 ou 16 heures. L’autre nuit, je l’ai passée à découvert, jusqu‘à ce que les secours me trouvent.”

Trois Israéliens, mais aussi des Indiens, Japonais, Polonais, Slovaques et Népalais font partie des 43 victimes.

Parmi les rescapés, se trouvent environ 200 touristes dont huit Français qui doivent être de retour à Paris aujourd’hui.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Paul VI béatifié