DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Démission de la ministre japonaise de l'Économie sur fond de scandale

Vous lisez:

Démission de la ministre japonaise de l'Économie sur fond de scandale

Taille du texte Aa Aa

Yuko Obuchi était en poste depuis quelques semaines. Une première pour une femme pour diriger le puissant portefeuille du Commerce, de l’Industrie et de l‘Économie.

Membre du Parti libéral-démocrate et fille d’un ancien Premier ministre, elle est accusée d’avoir d’utilisée à des fins personnelles des fonds réservés à ses activités politiques.

Son départ est un nouveau coup dur pour le Premier ministre Shinzo Abe, dont la cote de popularité ne cesse de baisser alors qu’il va devoir prendre prochainement des décisions politiquement difficiles, dont une éventuelle hausse à 10 % de la déjà très impopulaire TVA.

Une autre ministre était sur la sellette, celle de la justice qui était également soupçonnée d’abus de fonds publics. Elle a elle aussi démissionné selon les médias nippons.