DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

Vous lisez:

Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

Taille du texte Aa Aa

L‘état de santé de Teresa Romero “connaît une évolution favorable”, un premier test s‘étant révélé “négatif “ hier selon le gouvernement espagnol. Un nouveau test devait avoir lieu à l’hôpital Carlos III de Madrid pour celle qui avait été la première personne contaminée par la fièvre hémorragique hors d’Afrique.

L’annonce intervient alors qu’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères est organisée ce lundi au Luxembourg. Objectif : “galvaniser” la réponse européenne à l‘épidémie d’Ebola et faire un état des lieux global recensant les moyens de mieux répondre à l’appel à l’aide de l’Afrique de l’Ouest où plus de 4 500 personnes sont mortes depuis le début de l‘épidémie.

L’Union européenne est surtout sous pression pour envoyer plus de personnel formé sur place et pour doubler son aide financière. Un dossier devenu crucial et qui sera en haut de l’agenda du sommet de Bruxelles jeudi et vendredi.

Hier, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a prôné une “mission civile” des Vingt-Huit pour renforcer la lutte contre l‘épidémie d’Ebola autrement dit une réaction commune et non pays par pays.

C’est également ce lundi qu’ont été mis en place en Belgique des contrôles renforcés sur les voyageurs en provenance des pays touchés par le virus. Bruxelles imite ainsi Paris et Londres même si pour l’OMS la priorité doit rester aux contrôles au départ des pays affectés notamment le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, les trois pays les plus meurtris par Ebola.