DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Erdogan réaffirme qu'il n'armera jamais les combattants kurdes en Syrie

Vous lisez:

Erdogan réaffirme qu'il n'armera jamais les combattants kurdes en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Alors que Kobané a été le théâtre d’intenses combats durant le week-end, Ankara n’entend pas intervenir en appui aux peshmergas. Ces derniers ont pourtant infligé des pertes importantes à l’organisation État islamique aidées par des frappes aériennes de la coalition internationale. Les jihadistes occupent néanmoins 50 % de la ville syrienne après plus d’un mois de combats intenses. Mais l’armée américaine a parachuté hier soir pour la première fois des armes, des munitions et du matériel de premier secours aux forces kurdes.

La Turquie qui a massé des chars le long de la frontière face à Kobané persiste de son côté à refuser de faire de même. Son président Recep Tayyip Erdogan a de nouveau accusé le principal parti kurde en Syrie d‘être une “organisation terroriste” comme l’est également le PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan, interdit par Ankara. Une position qui provoque la colère de sa propre minorité kurde et qui mécontente fortement les Etats-Unis et la France. Aux avant-postes de la coalition internationale, Paris et Washington demandent depuis des semaines à la Turquie d’ouvrir sa frontière pour aider les défenseurs kurdes de Kobané contre l’avancée des jihadistes.