DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris et Berlin feront des propositions communes sur l'investissement

Vous lisez:

Paris et Berlin feront des propositions communes sur l'investissement

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des finances et de l‘économie de l’Allemagne et de la France l’ont affirmé à Berlin lundi : ils sont sur la voie d’un accord pour stimuler les investissements au niveau européen.
Les ministres qui étaient réunis à Berlin n’ont en revanche donné aucun ordre de grandeur pour quantifier ces investissements. La France avait invité l’Allemagne à consacrer 50 milliards d’euros d’investissement à la modernisation de ses infrastructures. Il n’en a pas été question lundi à Berlin.

“La situation economique dans l’eurozone est
moins bonne que celle qui était prévue, a expliqué Michel Sapin, le ministre français des Finances. Il faut savoir reagir par rapport à cette situation, pour faire en sorte que la croissance soit plus elevée. C’est l’intérêt de tous. C’est évidemment l’intêret de la France, qui a un énorme probléme de reconstruction de son outil industriel et de lutte contre le chômage, et en particulier le chômage des jeunes. Et je pense aussi que c’est l’intêret de tous les pays d’Europe, quel que soit leur niveau de croissance ou leur niveau de chômage”.
Pour l’Allemagne, la clé de la guérison de la zone euro c’est la confiance qui passe par l’assainissement des finances publiques et les réformes structurelles.

“En Europe on n’a pas besoin de faire des chi-chis ou bien de se taper dessus, mais chacun doit essayer de relever ses défis dans l’intérêt commun européen, a souligné Sigmar Gabriel, le ministre allemand de l‘économie. Nous devons maintenir notre compétitivité dans une économie mondialisée et pourquoi pas l’augmenter. On pourra alors conserver nos standards sociaux comme la sécurité sociale, mais aussi continuer à maîtriser efficacement nos missions culturelle et environnementale”.

Pour l’Allemagne, l’investissement ne peut être qu’un investissement privé et les espoirs français d’un programme d’investissements publics allemands dont profiteraient par ricochet les autres pays européens, ont été déçus.
Mais le couple franco-allemand fera une proposition commune sur l’investissement début décembre. Il fallait bien, lundi à Berlin, annoncer quelque chose.