DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : explosion d'une usine chimique à Donetsk


Ukraine

Ukraine : explosion d'une usine chimique à Donetsk

Stupeur à Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, après l’explosion d’une usine chimique ce lundi midi. Des images diffusées par les séparatistes pro-russes, les montre en train de plonger sous les tables alors qu’ils étaient réunis au centre-ville, à 7 kilomètres de la déflagration.

Selon les rebelles, l’armée ukrainienne a tiré un missile sur l’usine située près de l’aéroport. Kiev nie catégoriquement, précisant que le site produisait des explosifs.

Quoi qu’il en soit, le cessez-le-feu conclu le 5 septembre reste purement théorique, au grand désarroi des civils pris au piège.
“ On n’a nulle part où aller, pas d’argent, pas de travail. Les retraités ne touchent plus leurs retraites. Notre appartement a été complètement détruit. Nous n’avons ni fenêtres, ni portes. L’immeuble n’a plus de toit, tout a brûlé,” déplore Volodymyr, un habitant de Donetsk.

Côté pro-Kiev, les habitants de Mykolaïv, ville proche de la Crimée annexée par la Russie, ont accueilli en héros 85 soldats d‘élite ukrainiens de retour de Donetsk, où ils défendaient l’aéroport depuis un mois.

“ Vive l’Ukraine ! “ leur lance Mykhaïlo, officier dans la 79ème brigade aéroportée. “ Elle restera indépendante quoi qu’il arrive, quel que soit le gouvernement. L’Ukraine est et sera ! Nous la défendrons de notre mieux, de toutes nos forces. Et avec votre aide ! Votre soutien nous aide énormément et nous vous en remercions ! “

Selon l’ONU, en dépit du cessez-le feu, les combats ont fait plus de 300 morts dans l’est de l’Ukraine. Amnesty International dénonce des exécutions sommaires dans les deux camps.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Ebola : mobilisation européenne pour endiguer l'épidémie d'Ebola