DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Washington largue du matériel à Kobané, sans l'aval d'Ankara


Syrie

Washington largue du matériel à Kobané, sans l'aval d'Ankara

Les Etats-Unis ont pour la première fois largué des armes, munitions et le matériel médical aux combattants kurdes de Kobané (un matériel fourni par les autorités kurdes d’Irak). N’en déplaise au président turc, farouchement opposé à l’idée. Recep Tayyip Erdogan accuse le principal parti kurde de Syrie, le PYD, d‘être une “organisation terroriste” lié au PKK turc, ce PKK, bête noire d’Ankara, qui mène une lutte armée depuis 30 ans pour arracher l’autonomie du sud-est de la Turquie.
“Les Etats-Unis, avec qui nous sommes alliés dans l’Otan, a précisé le président, auraient tord d’attendre de nous que nous disions “oui” au soutien à une organisation terroriste.”

Dans Kobané, des centaines de jihadistes de l’Etat islamique auraient été tués par les frappes de la coalition, remplacés immédiatement par des renforts dépêchés samedi. L’EI serait parvenu à progresser un peu vers le centre de la ville tandis que les Kurdes poussaient dans l’est.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après les trains, grève dans les airs en Allemagne