DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Commission Juncker affronte le vote décisif du Parlement européen


Le bureau de Bruxelles

La Commission Juncker affronte le vote décisif du Parlement européen

Plus rien ne s’oppose à l’investiture de la Commission Juncker.
Le nouvel exécutif européen affronte mercredi le vote du Parlement. La dernière incertitude a été levée mardi avec l’avis favorable donné à la Slovène Violeta Bulc. La future commissaire aux Transports remplace sa compatriote Alenka Bratusek, jugée incompétente par les députés européens.
Le Slovaque Maros Sefcovic est lui confirmé comme vice-président chargé de l’Union énergétique.

Avec la commission Juncker, un nouveau chapitre commence , un autre se ferme. Après 10 ans, l’exécutif européen dirigé par José Manuel Barroso laisse un héritage controversé. Lors de son dernier discours devant l’hémycycle européen, l’ancien Premier ministre portugais rappelle que le pire a été évité : “Nous avons été tout près du défaut de paiement ou si vous préférez de la faillite de certains de nos Etats-membres. Et regardez où nous en sommes aujourd’hui : le Portugal et l’Irlande ont quitté avec succès le programme d’aide. L’Irlande est aujourd’hui l’un des pays où la croissance est la plus rapide en Europe.”

Deux mandats Barroso et des eurodéputés pas tous convaincus. Entre succès et désastre, les avis divergent totalement. “Barroso a été un grand président souligne Manfred Weber, il a travaillé à un moment où l’Europe connaissait de grosses difficultés.”
“Ca a été un désastre pendant 10 ans affirme l’eurodéputé italien Curzio Maltese. Il suffit de regarder les chiffres du chômage et de l’appauvrissement. Tous les indicateurs montrent qu’ après la crise de 2007/2008, une mauvaise politique a été menée.”

Sauf surprise des députés européens mercredi, la commission Barroso cèdera la place à l‘équipe Juncker le 1er novembre prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Un coordinateur européen pour lutter contre Ebola