DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les djihadistes ne relâchent pas la pression sur Kobané


Syrie

Les djihadistes ne relâchent pas la pression sur Kobané

L’organisation Etat islamique a lancé hier une nouvelle offensive sur la ville syrienne de Kobané défendue par les Kurdes. De violents combats avaient lieu alors que les peshmergas étaient parvenus à freiner l’avancée des jihadistes grâce aux frappes de la coalition internationale.

C’est dans ce contexte tendu que Washington a salué la décision de la Turquie de finalement laisser passer des combattants kurdes irakiens afin que ces derniers viennent prêter main forte aux peshmergas. Ankara s’y refusait pour éviter d’armer les partis kurdes turcs et syriens qu’elle considère comme des “organisations terroristes”.

“Nous avons parlé avec les autorités turques, je l’ai fait, le président Obama l’a fait et pour le dire très clairement, il ne s’agit pas d’un changement politique, mais c’est un moment de crise, une situation d’urgence”, précise le secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

Le revirement turc intervient alors que les Etats-Unis, qui ont multiplié les frappes contre les cibles jihadistes, ont procédé hier à l’aube sur Kobané à un premier largage aérien d’armes et de munitions. Objectif : aider les forces kurdes syriennes qui défendent la ville depuis plus d’un mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hongrie : des proches de Viktor Orban dans la ligne de mire des Etats-Unis