DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Climat et énergie au menu du sommet européen


Le bureau de Bruxelles

Climat et énergie au menu du sommet européen

Moins de combustibles fossibles et plus d‘énergies renouvelables, l’Europe cherche les moyens d‘évoluer vers une économie plus durable et de réduire sa dépendance énergétique. La sécurité énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique sont au menu du sommet européen de cette fin de semaine. Pour Wendel Trio de Climate Action Network Europe, l’Europe peut gagner sur tous les tableaux : “Les études de la Commission européenne indiquent que l’Union européenne serait en mesure de réduire ses importations d‘énergie de plus de 400 milliards d’euros si elle tirait avantage de l’efficacité énergétique. L’Europe peut travailler sur de nombreux points comme promouvoir l’efficacité énergétique et les sources d‘énergie renouvelables et donc réduire sa dépendance aux importations de combustibles fossiles en provenance de Russie et du Proche-Orient. Elle serait gagnante aussi en terme d’environnement.”

La Commission européenne propose un plan d’action prévoyant pour 2030 une réduction de 40% des gaz à effet de serre, 30% d‘économies d‘énergie et la part des énergies renouvelables portée à 27% de la consommation.

Des objectifs ambitieux qui ont la faveur de l’Allemagne et des pays scandinaves.
Mais pour la Grande-Bretagne et les pays de l’Est, en particulier la Pologne, la facture à payer serait trop lourde. Une peur excessive pour la Commission mondiale sur l‘économie et le climat explique son directeur Jeremy Oppenheim :
“Dans les zones où l’intensité énergétique est la plus élevée, comme la métallurgie et l’industrie chimique, nous devons continuer à innover. Un plan européen qui pousse à l’efficacité énergétique, qui pousse à l’investissement dans les infrastructures et des innovations majeures, voilà le bon contexte. Et la garantie que l’Europe sera en mesure de jouer le rôle qui lui revient dans l’industrie mondiale”.

Ce nouveau “paquet énergie-climat” constituera l’engagement de l’Union européenne dans l’effort mondial de lutte contre le changement climatique, il doit faire l’objet d’un accord global fin 2015 à Paris.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La commission Juncker obtient la confiance du Parlement européen