DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

43 étudiants mexicains disparus : mandat d'arrêt contre le maire d'Iguala

Vous lisez:

43 étudiants mexicains disparus : mandat d'arrêt contre le maire d'Iguala

Taille du texte Aa Aa

Les Mexicains en ont assez de la corruption. “Qu’il s’en aille tous” pouvait-on lire sur les pancartes des milliers de manifestants qui ont marché dans les rues de Mexico City. Comme dans d’autres villes, ils réclament justice pour les 43 étudiants disparus près d’Iguala, dans l’Etat de Guerrero la nuit du 26 septembre. Pour calmer la colère des Mexicains, les arrestations se succèdent : 52 au total dont une quarantaine de policiers. L’enquête est menée sous la pression de la rue. Alors que le maire d’Iguala et sa femme ont pris la fuite juste après l’attaque meurtrière du bus des étudiants, la justice vient tout juste de lancer un mandat d’arrêt contre ce couple népotique, proche du cartel local.

“Les personnes interpellées nous confirment que l’ordre d’attaquer les occupants du bus avait été donné par radio depuis le poste de police central avec un code, A5, le code utilisé par le maire d’Iguala” a précisé le procureur général.

Pourquoi cet ordre ? Le maire et sa femme auraient voulu éviter que ces étudiants viennent perturber un événement public local avec leur manifestation hommage…

A Iguala même, la dernière manifestation a tourné à l‘émeute. La mairie de la ville a été saccagée, puis incendiée.

Alors que les autorités se demandent encore qui sont les 30 corps retrouvés depuis le début de l’enquête dans des fosses clandestines à Iguala, puisque les recherches ADN ont confirmé qu’il ne s’agissait pas des étudiants disparus.