DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jazzerbaïdjan

Vous lisez:

Jazzerbaïdjan

Taille du texte Aa Aa

Le saviez-vous ? L’Azerbaïdjan est une terre de jazz. Pas à pas, le petit pays du Caucase se fait une place sur la carte du monde et fait maintenant rimer hydrocarbures et culture.

Pour son festival de jazz de Bakou, l’Azerbaïdjan a su convaincre de très grands artistes américains de venir jouer quelques notes au bord de la Caspienne.

Parmi eux, le pianiste Craig Taborn qui voit son piano comme une palette de peintre.

“Il y a de nombreuses façons d’appréhender le piano. On peut le faire de façon traditionnelle… mais je peux aussi mettre les doigts dedans !”, explique Craig Taborn. “Vous savez, on se trouve déjà dans plusieurs mondes soniques quand on fait ça… C’est ça que j’aime vous voyez, je peux jouer vraiment genre… et là je suis dedans. On peut passer très vite d’un moment lyrique à un ton plus agressif et violent avant de revenir en toute souplesse”.

Elle se la donne Terri Lyne Carrington. La batteuse de la côte Est, qui a donné le tempo à Herbie Hancock pendant 10 ans s’est imposée à coups de baguettes dans un milieu de mecs. Pendant la répète, elle ne laisse rien au hasard.

“Ça prend vraiment beaucoup de temps d’accorder une batterie. C’est exceptionnel pour cette salle ou c’est normal ?”, demande notre journaliste.

- “J’aime accorder ma batterie dans chaque salle parce qu’une même batterie n’a jamais le même son d’une salle à l’autre”, explique Terri Lynn Carrington. “On ne voyage plus avec notre propre batterie donc on doit s’adapter chaque soir à un nouvel instrument. C’est pour ça que cette batterie doit bien sonner à mes oreilles.”

Et le régional de l‘étape, c’est l’Azéri Elchin Schirinov qui parvient à faire de son piano un mix entre le jazz et le mugham, une musique traditionelle de son pays.

“Ce qui similaire dans le jazz et dans le mugham, c’est l’improvisation dans les gammes”, analyse Elchin Schirinov. “Le mugham a des gammes communes au jazz. Si vous connaissez profondément le mugham, vous pouvez improviser.”

“Le festival a commencé en force avec de grands musiciens américains mais c’est bien sûr le pianiste de jazz azéri Elchin Schirinov qui a remporté le plus de succès ici”, note notre envoyé spécial à Bakou Wolfgang Spindler.