DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Uber : les chauffeurs protestent contre les pratiques de la compagnie


entreprises

Uber : les chauffeurs protestent contre les pratiques de la compagnie

Santa Monica, Californie. Les chauffeurs de la compagnie Uber qui par ses applications sur mobile, met en relation des clients avec divers services de transport, protestent contre les mauvais traitement que la compagnie réserve à ses chauffeurs sous contrat et notamment les pratiques de Uber en matière de rémunération, et de relations commerciales.

“Les raisons pour lesquelles nous sommes là, explique Matt Doherty, un chauffeur Uber, c’est parce que Uber a augmenté le nombre des chauffeurs, mais a aussi diminué le taux qu’il nous applique : notre rémunération et ils ont augmenté leur commission. Au point oú nous en sommes, ils nous ont tellement pressés qu’on est à peine au dessus du minimum fédéral qui est de 54 cents pour un mile”.

Un autre chauffeur Uber ajoute : “ils vous déconnectent en un seul click sans qu’on ait le temps de demander et de s’asseoir pour déterminer la raison exacte de la déconnection”.

Le système d‘évaluation d’Uber de ses chauffeurs dépend des évaluations que les clients font de leurs chauffeurs. Si cette évaluation n’est pas suffisante selon les critères élaborés par Uber, le chauffeur est désactivé et ne peut plus travailler avec Uber.

En réponse à cette manifestation, Uber affirme laconiquement dans un communiqué que son application et son business model ont créé des opportunités pour des petites affaires qui n’existaient pas auparavant.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

L'américain Boeing fait à nouveau du commmerce avec l'Iran