DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier cas d'Ebola à New York


monde

Premier cas d'Ebola à New York

A New York, un médecin de retour d’Afrique de l’Ouest a été hospitalisé avec une forte fièvre. Il a subi des examens qui se sont avérés positifs.

L’homme, âgé de 33 ans travaillait pour Médecins sans Frontières en Guinée, d’où il était rentré il y a dix jours, et où il avait soigné des malades d’Ebola.

“Le patient est maintenant en quarantaine, le ministère de la Santé a une équipe de détectives qui ont travaillé pour retracer tous les contacts du patient et nous sommes prêts à les mettre en quarantaine si c’est nécessaire” a déclaré Bill de Blasio, le maire de New York.

Depuis son retour, le médecin a été en contact rapproché avec sa fiancée, et deux amis, tous trois placés en quarantaine.

Les autorités veulent éviter la psychose : “Nous sommes très préparés à ces circonstances. C’est exactement le contraire de ce qui s’est produit à Dallas. Malheureusement, Dallas a été frappée avant de pouvoir vraiment se préparer avant de vraiment savoir ce à quoi ils avaient affaire” analyse Andrew Cuomo, le gouverneur de l‘état de New York.

L’appartement où le médecin habitait à Harlem a été placé sous scellé.

C’est le neuvième cas d’Ebola déclaré aux Etats-Unis depuis le mois d’août. Il était passé par l’aéroport JFK à New York lors de son arrivée, à un moment où les contrôles systématiques avaient déjà été mis en place.

Les passagers en provenance des trois pays africains les plus touchés passent désormais systématiquement par ce type de contrôle dans cinq aéroports américains.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les images de l'attaque d'Ottawa