DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine: dans l'est, les rebelles ne veulent pas entendre parler des législatives

Vous lisez:

Ukraine: dans l'est, les rebelles ne veulent pas entendre parler des législatives

Taille du texte Aa Aa

Sur les 36 millions d‘électeurs, près de 3 millions ne pourront pas voter voter ce dimanche. Il s’agit des habitants du Donbass, cette région de l’est de l’Ukraine, en proie à l’insurrection séparatiste. Dans les zones qu’ils contrôlent, les miliciens pro-russes ont tout simplement interdit les opérations de vote.

Dans les zones reprises par l’armée, en revanche, le vote sera possible, mais la participation est incertaine.

“Dans les QG des partis, les plus optimistes tablent sur un taux de participation de 30-35%, avance Tatiana Turina, responsable de la commission électorale à Marioupol. Les plus pessimistes disent que ce taux de participation ne sera pas au-dessus de 15%. D’après ce qu’on m’a dit, dans certains quartiers, les bureaux de vote ne vont même pas ouvrir parce que les gens ont tout simplement peur d’ouvrir des bureaux de vote, ou parce que les quartiers en question ont été frappés par des bombardements”.

Depuis le début des violences en avril, ils sont des centaines de milliers à avoir fui les combats, quand ils en avaient les moyens.
certains s’installant des zones plus calmes en Ukraine, d’autres choisissant d‘émigrer en Russie. Et puis, il y a ceux qui sont restés. Parmi eux, Nina Vasilievna, habitante de Donetsk. “Ces élections ne vont servir à rien, assure-t-elle. Ça va ne faire qu’aggraver les choses. L’argent dépensé pour ces élections, ils auraient mieux fait de s’en servir pour payer les pensions de retraite ou les allocations aux mères de famille”.

“On n’en a rien à faire, de ces élections, ajoute le responsable d’un groupe rebelle. Ce qui compte, c’est que l’ordre règne ici. A Kiev, ils peuvent penser ce qu’ils veulent. ce que je sais, c’est que leurs élections, ici, elles n’auront pas lieu !”

Les séparatistes pro-russes ont prévu d’organiser leur propres élections le 2 novembre dans les régions de Donetsk et de Louhansk, en signe de défiance vis-à-vis du pouvoir à Kiev.