DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : 51 élus et fonctionnaires locaux interpellés dans une affaire de corruption


Espagne

Espagne : 51 élus et fonctionnaires locaux interpellés dans une affaire de corruption

La corruption serait le deuxième sujet de préoccupation des Espagnols, après le chômage. Le vaste coup de filet réalisé ce lundi dans plusieurs mairies et régions autonomes ne va pas les rassurer. 51 personnes ont été interpellées. Elles sont soupçonnées de faire partie d’un réseau de corruption autour de l’attribution de marchés publics portant sur près de 250 millions d’euros.

Parmi les personnes interpellées – toutes des élus municipaux et des fonctionnaires – figure Francisco Granados, ancien numéro deux du gouvernement régional de Madrid, membre du Parti populaire au pouvoir. Il avait démissionné en février dernier quand un journal espagnol avait cité son nom dans une affaire de corruption.

“Je le regrette profondément, a déploré l’actuel président du parlement espagnol Jesús Posada en réaction à ce coup de filet. Ce genre de chose n’est pas bien, mais j’insiste pour dire que la justice est lente mais implacable et à la fin tout se sait, ce qui est une bonne chose pour tout le monde.”

L’enquête qui a conduit à ces interpellations a été lancée en juin dernier après que la justice suisse a fait part à son homologue espagnole de forts soupçons de blanchiment d’argent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kobané résiste, alerte dans cinq consulats d'Istanbul