DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : une manifestation contre une taxe sur internet dégénère

Vous lisez:

Hongrie : une manifestation contre une taxe sur internet dégénère

Taille du texte Aa Aa

Un groupe de militants anti-Orban s’est en pris au siège du parti conservateur nationaliste du Premier ministre. Ce dernier est accusé une nouvelle fois de dérive anti-démocratique.

Plusieurs personnes ont lancé des projectiles contre le bâtiment du Fidesz avant l’arrivée d’un impressionnant dispositif policier à Budapest. Il y a eu des arrestations.

Quelques heurts alors qu’auparvant c’est dans le calme que s‘était déroulé le rassemblement pour dénoncer la taxe sur l’utilisation d’internet. Une mesure destinée à renflouer les caisses de l’Etat mais que beaucoup considèrent comme une nouvelle atteinte à l‘état de droit : “on est ici non seulement pour dire non à la taxe sur internet mais aussi pour dire qu’on en a marre de ce gouvernement, marre qu’il nous vole et marre de sa corruption”, dénonce cette femme.

“Ne vous laissez pas couper du monde, cette taxe va couper la Hongrie du monde, son développement technique et des milliers d’emplois sont menacés ainsi que toute l‘économie”, estime l’organisateur de la manifestation.

Les détracteurs de cette taxe parlent “d’idée rétrograde pour limiter les critiques contre Orban via les réseaux sociaux et internet”.

Un projet également critiqué à Bruxelles. Neelie Kroes, la commissaire européenne responsable des nouvelles technologies, a estimé, dans un tweet, que cette taxe était “une honte pour les utilisateurs et une honte pour le gouvernement hongrois”.