DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les tempêtes solaires bientôt prévisibles grâce à la météo de l'espace


monde

Les tempêtes solaires bientôt prévisibles grâce à la météo de l'espace

Une corde magnétique émergeant de l’intérieur du Soleil serait à l’origine des éruptions qui, à travers des orages magnétiques, affectent la Terre en perturbant les satellites et les moyens de communication.

Ce phénomène, identifié récemment par des chercheurs français, est une avancée considérable pour l’émergence d’une vraie météo solaire qui permettrait à terme d’anticiper l’apparition de ces éruptions aux conséquences souvent destructrices.

Une corde magnétique à l’origine des éruptions solaires

Les auteurs de la découverte, une équipe de chercheurs du CNRS travaillant à l’Ecole polytechnique et au Commissariat à l’énergie atomique (CEA), ont étudié une éruption solaire intervenue en décembre 2006, observée alors par le satellite japonais Hinode.

Selon l’étude publiée le 22 octobre dans la revue britannique Nature, une structure en forme de corde se constitue et émerge progressivement dans les jours qui précèdent l’éruption jusqu’à devenir complète la veille du phénomène.

C’est au niveau des taches solaires, qui sont les endroits les plus froids sur la surface du Soleil, que tout se passe : des cordes magnétiques apparaissent et gagnent de l’énergie au fur et à mesure de leur montée de l’intérieur vers sa surface du Soleil.

Les scientifiques ont pu démontrer qu’au-delà d’une certaine énergie et à une certaine altitude, les arcades magnétiques qui retenaient la corde s’affaiblissaient jusqu’à leur rupture possible. C’est en cas d’une telle rupture que l’éruption solaire peut survenir.

Un pas de géant vers une météo de l’espace

“Nous avons identifié la source d’une éruption solaire quatre jours avant qu’elle ne se forme. Ces travaux vont nous aider à essayer de mieux prévoir [leurs] déclenchements”, a déclaré à l’AFP l’astrophysicien Tahar Amari, directeur de recherche du CNRS et membre de l‘équipe qui a mené ces travaux.

Selon le chercheur, ces travaux proposent une méthode qui pourrait à terme être utile pour prévoir les éruptions. Elle consisterait à utiliser une base de données magnétiques, accumulées « en temps réel », en l’adaptant à une chaîne de modèles numériques.

En 1989, un violent orage magnétique a privé d‘électricité 5 millions de personnes au Canada pendant plusieurs heures. Il a fait griller le transformateur électrique d’une centrale nucléaire aux Etats-Unis. Arriver à prévoir la météo de l’espace et prévenir les tempêtes solaires qui peuvent avoir des conséquences destructrices est donc un enjeu important.

Actuellement, grâce à des satellites américains, on arrive à les prédire avec seulement quelques heures d’avance. La découverte faite par l’équipe de Tahar Amari permet de situer la prévision de ces phénomènes dans le domaine du possible même si, avant de disposer d’un modèle de prévision vraiment fiable, il faudra encore observer de nombreuses éruptions et accumuler un nombre considérable de données.

Prochain article

monde

Quelle question aimeriez-vous poser à Nadia Comaneci?