DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : discussions pour former une coalition


Ukraine

Ukraine : discussions pour former une coalition

Après la victoire incontestée aux législatives ukrainiennes des partis pro-occidentaux, en tête desquels celui du président Porochenko et celui du Premier ministre Iatseniouk, l’heure est aux discussions pour former un gouvernement de coalition.

Du côté du bloc du président Porochenko, on prône une certaine ouverture : “tous les partis qui ont pris part aux manifestations de Maïdan devraient participer à la création de la coalition, a ainsi réagi l’un de ses membres, Iouri Loutsenko. Cela s’adresse au Parti de la liberté, à Samopomitch, au Parti de la mère patrie. Ils peuvent tous participer aux consultations pour former la coalition, discussions qui ont concrètement commencé ce matin.”

Surprise du scrutin avec une troisième place, le jeune parti Samopomitch espère intégrer la coalition, et y apporter ses principes anti-corruption, comme l’explique son leader, Andriy Sadovy : “ceux qui obtiendront les postes doivent être les meilleurs experts dans leur domaine, pas simplement les amis ou les collègues de quelqu’un, comme c‘était le cas avant. Il faut une responsabilité directe, personnelle. Seules des personnalités politiques indépendantes devraient devenir ministres. Elles devraient avoir le droit de prendre des décisions en toute liberté et les assumer.”

Avec cette nette victoire, le président Porochenko peut déjà commencer à mettre en œuvre ses plans pour rapprocher son pays de l’Union européenne. Il n’a pas perdu de temps en recevant dès ce lundi une délégation du Parlement européen. L’occasion de lui demander d’accélérer le processus de ratification de l’accord d’association entre Kiev et l’Union européenne.

Mais la nouvelle coalition devra surtout s’atteler à relever deux autres défis majeurs. À savoir, ramener la paix dans l’Est du pays et adopter des réformes radicales afin de sortir l’Ukraine de la récession.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : 51 élus et fonctionnaires locaux interpellés dans une affaire de corruption