DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris et Rome révisent leurs budgets 2015


Le bureau de Bruxelles

Paris et Rome révisent leurs budgets 2015

Ils se battaient pour plus de flexibilité, finalement François Hollande et Matteo Renzi font machine arrière. Sous la menace de Bruxelles, Paris et Rome révisent à la marge leur projet de budget pour 2015. Michel Sapin, le ministre français de l’Economie annonce une réduction supplémentaire de 3,6 milliards d’euros du déficit public du pays. Des économies qui n’auront guère d’impact selon Fabian Zuleeg du Centre Politique Européen : “Ce ne sont pas des règles qui sont dictées par la Commission, ce sont des règles que les membres de la zone euro ont convenu ensemble pour renforcer le système. Alors maintenant, c’est aux pays de se prononcer. La France a plus de marge de manœuvre, mais politiquement elle doit faire plus, il doit y avoir un engagement clair pour d’autres réformes.”

L’Italie, dans le seuil des 3% de déficit fixé par le Pacet de stabilité et de croissance, promet d’améliorer sa copie en matière de déficit structurel, grand sujet d’inquiétude pour Bruxelles. Pier Carlo Padoan, le ministre italien de l’Economie et des Finances annonce des mesures spécifiques. Objectif : économiser 4,5 milliards d’euros. “Le pire résultat serait de faire face à une situation impossible à résoudre souligne Fabian Zuleeg du Centre Politique Européen, c’est-à-dire que les pays ignorent les règles qui existent. Nous ne pouvons pas nous le permettre.”

C’est dans un courrier que le nouveau commissaire aux Affaires économiques et monétaires Jyrki Katainen a fait part de ses préoccupations aux pays concernés. La Commission sera-t-elle convaincu par les gestes de Paris et Rome ? Verdict ce mercredi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Plus de médecins en Afrique de l'Ouest pour lutter contre Ebola