DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Budgets 2015 : pas de conflit avec Bruxelles mais Paris et Rome en sursis


Belgique

Budgets 2015 : pas de conflit avec Bruxelles mais Paris et Rome en sursis

Il n’y aura pas de bras de fer entre la Commission européenne, Paris et Rome.Bruxelles dit n’avoir identifié aucun dérapage budgétaire sérieux. D’ailleurs, aucun budget des 18 pays de la zone euro n’est retoqué. Les efforts supplémentaires annoncés la semaine dernière par la France et l’Italie semblent avoir donné satisfaction. Pas de conflit donc mais le dossier est loin d‘être refermé : “L‘évaluation finale mettra en évidence si des mesures supplémentaires ou de remplacement sont nécessaires pour assurer le plein respect du Pacte de stabilité souligne Jyrki Katainen, le commissaire européen chargé des Affaires économiques. Sur la base de notre évaluation des projet de plans budgétaires et nos prévisions économiques à l’automne, il est possible que la Commission puisse adopter des procédures pour certains déficits excessif des États membres “.

La Commission doit en effet rendre courant novembre un avis complet sur les 18 budgets et pourrait demander plus à la France et à l’Italie. Les deux pays ont cruellement besoin de se réformer pour regagner en compétitivité, face à la locomotive allemande. Les deux pays présentent des situations très contrastées : alors que Paris ne prévoit pas de ramener son déficit sous 3% avant 2017, soit avec encore deux ans de retard, Rome affiche un déficit sous 3% mais souhaite reporter de 2015 à 2017 l’objectif d‘équilibre structurel.

Ironie du sort, Pierre Moscovici l’ancien ministre français de l’Economie va récupérer le dossier, il est le nouveau commissaire européen chargé des Affaires économiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hongrie : Le pourquoi de la mobilisation contre la "taxe internet"