DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burkina-Faso : la marche des opposants sur l'Assemblée


Burkina Faso

Burkina-Faso : la marche des opposants sur l'Assemblée

Le 30 octobre sera-t-il le printemps noir du Burkina-Faso comme l’appelle de leurs voeux plusieurs partis d’opposition ?
Mardi, des centaines de milliers d’opposants ont déjà manifesté à Ouagadougou contre la révision constitutionnelle qui permettrait au président Blaise Compaoré de rester au pouvoir, et très vite, la situation a dégénéré.
Les affrontements ont duré trois heures et fait officiellement moins d’une dizaine de blessés.

Mercredi, le calme est revenu dans la capitale avec une faible mobilisation, mais ce jeudi s’annonce à hauts risques.

Les partis d’oppositions ont en effet appelé à marcher sur l’Assemblée en ce jour de vote. Les députés de la majorité ont même dormi sous haute sécurité dans un hôtel proche du parlement. Des centaines de militaires ont sécurisé le quartier.

Si la révision est votée, Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans, pourrait encore prétendre à la présidence du pays pour les trois prochains mandats.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : l'espoir de retrouver les mineurs vivants diminue