DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Shailene Woodley se dévoile dans "White Bird"


cinema

Shailene Woodley se dévoile dans "White Bird"

En partenariat avec

Kat Connors a 17 ans lorsque sa mère disparaît sans laisser de trace. Alors qu’elle découvre au même moment sa sexualité, Kat semble à peine troublée par cette absence et ne paraît pas en vouloir à son père, un homme effacé.

Après notamment The Descendants et Divergente Shailene Woodley poursuit une belle carrière au cinéma dans ce White Bird dont l’action se passe dans les années 80.

Shailene Woodley : “C‘était très intéressant de faire un film sur la fin des années 80. Avec cette juxtaposition avec le fait de vivre en 2014 avec toute cette technologie et toutes ces choses que nous avons maintenant. Là on se retrouve dans un film avec des maisons sans gigantesque écran télé sans stéréo. Ce genre de distractions n’existaient pas.”

Peu à peu, les nuits peuplées de rêves de l’adolescente vont l’affecter profondément et l’amener à s’interroger sur elle-même et sur les raisons véritables de la disparition de sa mère…

Le film adapté d’un roman de Laura kasischke a été réalisé par Gregg Araki ancienne figure culte du cinéma indépendant des années 80 et 90, auteur de Mysterious skin et qui a fait appel ici à une actrice très à la mode et pas opposée à sa nudité à l‘écran.

Gregg Araki : « Elle était très réelle, très ouverte, très elle même en fait. »

Shailene Woodley : « Pour moi la nudité c’est quelque chose de très réel, on prend tous une douche tous les jours, on a tous des corps et le sexe est quelque chose de très réel. Et c‘était vraiment bien de voir un film qui parle de toutes ces choses avec une telle grâce, une telle normalité, une telle vérité. Ce genre de film n’est pas si courant en Amérique parce qu’il y a tellement de tabous contre le sexe ce qui est très étrange en comparaison avec l’Europe où c’est un thème très commun. »

Une Europe où la sobriété du film a été bien accueillie.

Prochain article

cinema

Blockbuster interstellaire annoncé