DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La fascination de la mort jusque dans un musée


le mag

La fascination de la mort jusque dans un musée

En partenariat avec

Voici un divertissement particulièrement morbide. Normal on est au musée de la mort. Un tel établissement existe, aux Etats-Unis et plus particulièrement à Los Angeles où c’est bien connu on a peur de rien.

Parmi ces téméraires JD Healy et Cathee Schultz, les fondateurs du musée dans les années 90. Ils ont tout et ils en sont fiers.

J.D. Healy : “Le musée de la mort est un musée dédié à la mort qui présente tout : des lettres et des oeuvres d’art de serial killer aux vidéos d’exécution en passant par les photos de scènes de crime, par des cranes, des housses mortuaires, des suicides… tout ce qui vous fait penser à la mort, nous nous l’avons.”

D’une pièce à l’autre on passe de la salle des exécutions à celle de serial killers. Avec, dans cette dernière, une mention particulière à Landru, notre serial killer à nous qui recrutait ses victimes par petites annonces matrimoniales…

Dans la salle des exécutions on est plus américains avec des articles sur Timothy McVeigh auteur de l’attentat d’Oklahoma city ou encore sur Ted Bondy alias le Tueur de femmes…

On continue la visite sur la salle mortuaire et funéraire. Là on est plus dans le classique et les techniques d’embaumement. Mais le naturel américain revient au galop pour finir sur des évocations de gourous assassins et autres fous furieux tels Charles Manson.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

La petite danseuse de Degas remonte sur scène...