DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les renforts peshmergas sur le point d'entrer à Kobané

Vous lisez:

Les renforts peshmergas sur le point d'entrer à Kobané

Taille du texte Aa Aa

Les combattants kurdes irakiens sont arrivés à la frontière turco-syrienne. Rassemblés dans un dépôt à Suruç, entourés des forces de sécurité turque, environ 150 hommes, venus par terre et par les airs d’Erbil, attendent le feu vert de Kobané.
Pour préparer l’arrivée de ces renforts, une délégation de 10 peshmergas irakiens a déjà rejoint les Unités de protection du peuple kurde qui défendent Kobané depuis plus d’un mois. Les jihadistes de l’organisation Etat islamique bombardent le secteur nord de la ville pour tenter d’empêcher l’arrivée de ces renforts.

Hier déjà, plus d’une centaine d’hommes de l’Armée libre de Syrie venus d’Alep a franchi la frontière turque pour rejoindre Kobané.
L’un de leur commandant expliquait ce matin que “ses hommes attendaient des armes lourdes depuis longtemps, que jusqu’ici, ils avaient utilisé des armes légères, mais qu’ils allaient tenir bon jusqu‘à réception de l‘équipement militaire de pays voisins.”

Damas a vivement critiqué Ankara pour avoir permis à ces opposants syriens de se rendre à Kobané en passant par la Turquie.

En Irak, des centaines de soldats irakiens et de combattants pro-gouvernementaux se préparent pour lancer un assaut contre la ville stratégique de Baïjï qui est sous contrôle des jihadistes de l’Etat islamique. La prise de cette ville au nord de Bagdad pourrait permettre de sécuriser la principale raffinerie du pays. Mais cette offensive s’annonce difficile, malgré le soutien aérien de la coalition internationale.
Les forces irakiennes ont déjà subi plusieurs revers dans leurs tentatives de regagner du terrain face aux jihadistes.