DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mistral : les conditions d'une livraison à la Russie ne sont pas réunies dixit Paris


France

Mistral : les conditions d'une livraison à la Russie ne sont pas réunies dixit Paris

La France contredit Moscou à propos de la livraison d’un premier navire de guerre Mistral à la Russie. Le ministre français des Finances Michel Sapin a indiqué ce matin que les conditions n‘étaient pas réunies. “Les conditions, c’est qu’en Ukraine, nous soyons dans un dispositif qui va vers la normale, (…) qui fasse que la Russie joue un rôle positif, a déclaré Michel Sapin.
Mardi, le ministre de la Défense avait indiqué que le président François Hollande rendrait sa décision sur cette livraison controversée courant novembre. Mais en affirmant hier avoir été invité à prendre possession du premier Mistral le 14 novembre, Moscou avait jeté le trouble.

La vente de deux Mistral à la Russie avait été conclue en juin 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. La crise ukrainienne, qui a été marquée par l’annexion de la Crimée par Moscou et un soutien russe aux séparatistes de l’Est de l’Ukraine, a changé la donne. Des pays alliés de la France voient d’un très mauvais œil cette vente.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Gaz : pas d'accord entre Russes, Européens et Ukrainiens